AUTO-HYPNOSE

Je vous propose des séances d'AUTO-HYPNOSE, MEDITATION à l'aide de KASINA pour 25 € la séance de 30 à 40 mn. Vous serez confortablement installé(e) sur une table sur un matelas chauffant Wai-Qi ® infrarouge lointain multi-minéraux basée sur le concept des pierres chaudes.Régénération et détoxination, détente et relaxation, confort articulaire et musculaire, harmonise la circulation du Qi-Xue (énergie et sang)

Kasina isa

Le KASINA est désormais le plus avancé des Hypno-Stimulateurs, (mind boosters, stimulateurs audio-visuels, inducteur audio-visuel) utilisant le son et la lumière pour stimuler le cerveau et l'entraîner vers un état de conscience modifié. Le KASINA est un concentré de technologies. Vous y trouverez un savant mélange de luminothérapie, chromothérapie, fréquences visuelles, fréquences audio (sons binauraux), musicothérapie, sophrologie, hypnose Ericksoniennes, hypnose humaniste, training de Schultz et méthode Coué.

Le Kasina agit sur ces fréquences du cerveau pour modifier votre état de conscience. Il permet soit d’induire un état de relaxation plus ou moins profond (méditation, relaxation douce, relaxation profonde, mise en sommeil) soit d’augmenter vos performances intellectuelles (concentration, mémorisation, visualisation, créativité etc…).

Selon le programme choisi, il permet d'induire un état de relaxation profonde en ralentissant l'activité cérébrale (Méditation, relaxation douce, relaxation profonde, mise en sommeil) ou au contraire de l'accélérer pour permettre des performances intellectuelles maximales (concentration, mémorisation, visualisation, créativité etc...).

De grands champions l'utilisent pour gérer le STRESS de l'entraînement et de la compétition : l’objectif est d'être concentré et à 100% de ses capacités le jour "J". Champions cyclistes, de natation olympique, de judo, de ping-pong, de gymnastique, de courses automobiles, etc...

Les programmes

AUTO-HYPNOSE : J’ai confiance en moi (35 mn- Guidée) Cycle sommeil-NG (60 mn): - Immersion-NG (30 mn), Relaxation-NG (25), Relaxation-plus (NG-40), Repos (NG-30), Rêves (NG-60), Sommeil (NG-60), Voyage vers la nuit (NG-45)Calmer l’anxiété, Soigner son passé, Retrouvé le moral, Expansion de conscience, Estime de soi, Aller vers l’unité.

MEDITATION : Aller vers le silence (14 mn) - Avec le vent (20 mn), Foret et Rivière (16 mn), Marais (20 mn), Méditation chamanique (20 mn) - Méditer (50 mn), Relax-Carillon-vent (15 mn), Relaxation et feu (40 m

PERFORMANCE : Apprentissage (35 mn) , Concentration Créative (22 mn), Concentration (20 mn), Créativité (25 mn), Energie-Lounge (13 mn), Energie-Nature (15 mn), L’esprit Clair (16 mn), Mémo-prepa (12 mn), Mise en Eveil (20 mn), Moral au top (35 mn), Renaissance (20 mn), Se Centrer (30 mn),Tourbillons (12 mn), Turbo-sieste (6 mn)

VOYAGE SENSORIEL :Audio Illusions (14.3 mn) - Eternité (20 mn), Océanique (16.2 mn), Optimistic (10 mn), Phobos (6 mn), Plateaux Tibétains (13.3 mn) - Rêveries (12.3 mn), Sideral (20 mn),Voyage en Tambours (14 mn)

Agir sur les fréquences cérébrales

Un cerveau humain fonctionne normalement entre 1 et 40Hz avec une majorité d’ondes Bêta et Alpha pendant la période de veille.

  • Les ondes Bêta sont celles qui sont les plus à l’œuvre dans notre quotidien. Elles correspondent à notre état d’éveil et d’activité. Plus elles sont hautes et plus le cerveau est en capacité de traiter de nombreuses informations, de les comprendre et de les mémoriser.

  • Les ondes Alpha quant à elles sont les vôtres lorsque vous êtes relaxés, méditatifs, sereins, calmes et posés. Le Docteur Margaret Patterson a fait la démonstration que les ondes Alpha augmentent considérablement le production de sérotonine, le neurotransmetteur qui favorise la relaxation, l’apaisement de la douleur et la réduction du stress.

Les sons binauraux

Le son binaural est un artéfact auditif perçu par le cerveau : Lorsque vous écoutez des sons à l’aide d’un casque stéréophonique, dont la fréquence diffère d’une oreille à l’autre, votre cerveau va automatiquement vibrer à une fréquence équivalente à la différence des 2 fréquences. Ce son, issu des 2 premiers, ayant sa propre fréquence, est appelé ‘son binaural‘.

Ces sons permettent ainsi de synchroniser les deux hémisphères cérébraux (Foster, 1990), à une fréquence choisie. Avec cette capacité de faire vibrer vos 2 hémisphères à l’unisson, vous accédez à votre plein potentiel. Vous devenez hautement productif, cohérent, centré et unifié.

  • Les étudiants l'utilisent pour gérer le stress des révisions et des examens et surtout pour améliorer leurs capacités de concentration et de mémorisation.

  • Beaucoup de laboratoires de langues l'utilisent pour accélérer l'apprentissage des langues (2 à 3 fois plus rapide) !

  • Il s’associe en effet à tout type stimulation personnelle au quotidien, comme la gestion de l’échec, l’estime de soi, la gestion du poids, de la performance, le sommeil, la créativité

Les signaux binauraux furent observés pour la première fois par le scientifique allemand H.W. Dove en 1839.

Les physiciens Thomas Campbell et Denis Menerich démontreront que les sons binauraux jouent un rôle majeur dans l’attention, la fatigue, la motivation et la réalisation de différentes taches. Mais également sur les migraines, la libération de la sérotonine et de la HGH.

 La stimulation visuelle

Certains effets visuels peuvent amplifier l’émanation d’ondes alpha et générer des états de transes. Le physicien William Kroger étudia ce phénomène. Pour ce faire il s’intéressa aux états de transes profonds constatés chez des sous-mariniers lorsqu’ils restaient un certain temps à fixer leurs écrans radars. Il conclue que ce phénomène provenait de l’oscillation du son et de la lumière des radars.

De cette étude naitra la conception et la commercialisation du « Synchroniseur d’ondes cérébrales », le premier stimulateur électronique photique. Cette machine sera testée sur plus de 2500 patients et de ces tests émergera une étude relatant que 90% des personnes l’ayant fait avaient connu des états de transe suite à l’exposition à cette lumière. Cette technologie sera successivement utilisée dans le secteur médical tel que dans des cabinets dentaires, lors d’accouchements, … pour démontrer l’effet analgésique et anesthésiant de cette technologie.

Toutes ces expériences et bien d’autres encore ont démontré que les battements photiques synthétisés favorisent une meilleure oscillation cérébrale vers des fréquences cibles, de la même manière que les sons binauraux.

Actuellement de plus en plus de recherches en neurologie démontrent que les pulsations photiques impactent les ondes cérébrales et l’état de conscience d’un sujet. Selon le Professeur Denis BEDAT, les lunettes lumineuses dédiées à l’entrainement permettent en moyenne d’augmenter les niveaux bêta-endorphine de 25% et les niveaux de sérotonine de 21%. Elles auraient aussi un effet sur les syndromes prémenstruels, sur la fatigue chronique, sur la dépression, sur l’hypertension et bien d’autres troubles.

 Les effets de la stimulation audio+visuelle

Les stimulateurs audiovisuels, comme le Kasina+, sont des appareils générant de fréquences variables visuelles et sonores (sons binauraux).

La stimulation visuelle couplée au son binauraux et à l’effet stroboscopique agissant sur les fréquences cérébrales sont des outils remarquables pour votre bien-être, votre santé et votre développement.

La lumière émise est-elle dangereuse ?

Les lumières émises par les lunettes du KASINA est issue de leds spécialement choisies pour ne pas émettre d’ultraviolets ni d’infrarouges, donc le seul risque si on ouvrait les yeux ce serait d’être un peu “ébloui” . Mais l’utilisation se fait les yeux fermés, donc en plus d’être inoffensive la lumière est filtrée au travers des paupières, donc il va de soi que l’utilisation du KASINA ne présente aucun danger pour des yeux sains.

Vous pourrez demander à votre ophtalmologiste et il vous confirmera que les paupières fermées on peut même regarder le soleil (qui lui est une source de lumière dangereuse pour les yeux).

L’utilisation du KASINA est cependant totalement déconseillée aux personnes épileptiques photosensibles.

Par ailleurs si votre ophtalmologiste vous demande de protéger vos yeux contre TOUTE source de lumière, il va de soi que l’utilisation du KASINA doit être interrompue également.

Toutes ces séances ont pour but de vous laisser vivre un état méditatif qui peu se suffire  à lui-même ou être prolongé ensuite par une méditation en «solo». Ces séances sont différentes à la fois par les stimulations visuelles et par le son. Le but c’est de trouver celle ou celles qui vont le plus vous convenir personnellement.
C’est une séance dont le but est de mettre votre esprit en position «mémorisation maximale». . Vous pouvez aussi utiliser cette séance après une période d’étude intense ou une conférence, pour «stocker» un maximum d’informations.

Le but de toutes ces séances est d’abord le plaisir sensoriel de l’immersion dans un feu                d’artifice de lumières synchronisées avec le son et la musique. La plupart du temps on en ressort détendu, apaisé, régénéré. Mais ici, laissez vous guider d’abord par votre plaisir et vos sensations.

Présentation de la stimulation audio-visuelle

Notre cerveau produit en permanence différentes impulsions électriques ou ondes cérébrales qui se mesurent en amplitude et fréquence. L'amplitude est la puissance de l'impulsion électrique (microvolt), la fréquence est la vitesse des ondulations électriques (cycles par seconde ou hertz). La fréquence détermine la catégorie d'ondes cérébrales (bêta, alpha, thêta ou delta). La combinaison de ces ondes caractérise votre état à un moment donné.
L'Être humain n'utilisant que 10% de son potentiel cérébral et 4% de ses neurones, il peut développer, grâce à la Stimulation Audiovisuelle, de nouvelles facultés et accéder à de nouveaux états de conscience. En stimulant et synchronisant les 2 hémisphères cérébraux, il peut atteindre une profonde relaxation physique et mentale, augmenter sa concentration et améliorer sa mémoire.
Les stimulateurs audiovisuels sont des appareils générant de fréquences variables visuelles et sonores (ondes Beta, Alpha, Theta et Delta). Le clignotement lumineux des lunettes et l’envoi de sons pulsés dans les oreilles à des fréquences bien définies, on influence l’activité du cerveau qui a tendance à entrer en résonance (effet miroir) ou à suivre les mêmes fréquences que celles des stimuli sonores et visuels.
Les inducteurs audio-visuels agissent par le son et la lumière, ou plus précisément, par la fréquence des stimulations lumineuses et sonores. En effet, plusieurs équipes de recherche en Europe, au Japon et aux E.U. ont mis en évidence l’induction de différents niveaux de conscience par l’utilisation de ce type de stimulation.

Concrètement, le cerveau, constitué de neurones, a une activité électrique qui se visualise par l’apparition d’ondes cérébrales. En gros, les schémas de ces ondes sont différents en fonction des niveaux de conscience, de plus en plus amples et lentes selon que le niveau d’activité est calme et détendu :

Lorsqu’il est soumis à des stimulations externes telles que la lumière et le son envoyés à une certaine fréquence, le cerveau finit par entrer naturellement en phase avec le rythme de ces stimulations. Ce mécanisme permet donc l’induction d’un certain état de conscience et ce sans effort, rapidement et sans exercice spécifique.

C’est ainsi qu’étant couché mais éveillé et soumis à des stimulations audiovisuelles lentes semblables au rythme des ondes du sommeil, le sujet aura tendance à s’endormir.

De même, les ondes cérébrales associées aux états méditatifs peuvent être induites, ainsi que celles de la relaxation, les états alpha.

A l’inverse, par l’émission de stimulations à un rythme rapide (ondes BETA), on induit un état d’éveil similaire à la concentration. Les étudiants verront là une manière nouvelle d’aborder l’étude.

Vue d’ensemble, traitement des données, association d’idées: voici trois effets spécifiques caractérisés par l’émission d’ondes cérébrales thêta dont le rythme lent caractéristique est reproduit dans les programmes COMPREHENSION et CREATIVITE.

En résumé, en fonction du rythme et de la variation des stimulations lumineuses et sonores, le stimulateur est un catalyseur puissant pour le changement du niveau de conscience, de la veille hyperactive à l’état de sommeil profond en passant par la relaxation et la méditation. Mais ce ne sont pas là les seules vertus de ces merveilleux outils à l’usage des personnes qui désirent développer leurs facultés mentales et faire partie de ce “global change“qui ne peut exister sans une prise de conscience nouvelle, une remise en question totale et l’évolution obligée des mentalités…

Qu'est-ce que les "beats" ou "sons binauraux" ?

Qu'est-ce que les "beats" ou "sons binauraux" ? Définitions tirés de la thèse: "Les sons binauraux, effets cliniques et neuropsychologiques; perspectives d'applications", par Brigitte Forgeot ,Université Paris 8 - Master 2 Recherche en psychologie clinique 2006,  

Les sons binauraux :

Ce sont des sons écoutés à l'aide d'un casque stéréophonique dont la fréquence diffère d'une oreille à l'autre (contenu sonore identique mais tonalités différentes). Les signaux binauraux furent observés pour la première fois par le scientifique allemand H.W. Dove en 1839. C'est cependant Le docteur Gérald Oster qui fut le premier en 1973 à mettre en évidence l'effet de ce type de sons sur les ondes corticales dans le contexte d'une recherche sur l'acuité auditive ; c'est également lui qui les a nommés « sons binauraux ».

La différence de fréquences induit deux effets :

  • tout d'abord cette différence de fréquences est traitée au niveau des noyaux olivaires supérieurs de chaque hémisphère qui produisent alors des ondes cérébrales de même fréquence que la différence ; ces nouvelles ondes se propagent à partir de ces noyaux progressivement dans tout le cortex. Ainsi, par exemple pour faire produire des ondes alpha on fera écouter des sons qui diffèrent de 8 à 13 Hz, ce qui correspond à la fréquence des ondes alpha ; ce phénomène a été nommé par Atwater (1975) « réponse d'adoption de fréquence » (FFR, Frequency Following Response).

  • ces sons permettent aussi de synchroniser les deux hémisphères cérébraux (Foster, 1990), synchronisation qui induirait un état de bien-être, une amélioration de l'humeur, de meilleures performances attentionnelles et mnésiques, un traitement des émotions et une diminution de l'anxiété.

Les fréquences audibles : Elles se situent dans la gamme de fréquences de 20 à 20 000Hz ; les fréquences utilisables pour induire des états de relaxation ne sont pas dans cette gamme. Par contre, l'utilisation de sons binauraux permet le traitement de la différence de fréquence par le cerveau, qui produit alors des ondes de fréquence différentielle, utilisables dans une perspective d'action sur les ondes cérébrales.

Définitions tirés de la thèse: Les sons binauraux, effets cliniques et neuropsychologiques; perspectives d'applications, par Brigitte Forgeot ,Université Paris 8 - Master 2 Recherche en psychologie clinique 2006, voir ici le détail de cette thèse

Est-ce un produit médical ou grand public ?

Ce n'est pas un produit médical, il peut comme d’autres techniques de relaxation comme la relaxation, la sophrologie, la méditation ou l’hypnose apaiser les troubles liés au stress mais il n'est pas à considérer comme "médical" d'autant plus qu'il ne comporte aucun danger ou effets secondaires ! C'est donc un produit grand public, tout un chacun peut l'utiliser. Son utilisation est idéale pour récupérer efficacement après l'effort intellectuel ou un stress chronique.
Ce produit a été testé par des millions d'utilisateurs de par le monde, cette technologie aujourd'hui bien connue.
Durant plus de 20 ans cette technique est utilisée en clinique universitaire comme relaxation rapide dans les milieux très stressants des salles d'opération ou des laboratoires du sommeil.

Attention : quels que soient les nombreux bienfaits du Kasina, il ne peut prétendre guérir aucune maladie. Ce n’est pas un appareil médical et il ne peut pas se substituer à aucun traitement médical.Utiliser le KASINA n’a aucune contre-indication connue. (Excepté pour les personnes souffrant d’épilepsie photosensible)

Qu'est ce que les ondes cérébrales ?

Dans les différentes zones du cerveau, l'influx nerveux fonctionne en relative cohérence et de façon rythmique : les neurones s'activent ensemble (plus ou moins), comme une pulsation, puis se calment, puis s'activent de nouveau. Grâce à de petites électrodes placées sur le cuir chevelu et reliées à un appareil appelé électroencéphalographe (EEG, inventé en 1929), le rythme de ces pulsations peut se traduire en forme d’ondes.

L'intensité de l'activité cérébrale se manifeste par la fréquence de ces ondes. On les calcule en hertz (Hz) — un hertz égalant une ondulation par seconde. Si le graphique enregistré par l'EEG est plat, c'est qu'il n'y a pas d'activité cérébrale. Quant aux ondes générées par un cerveau actif, on les divise en quatre ou cinq fourchettes, dont les appellations viennent du grec ancien :les ondes BETA (14 à 45Hz), caractéristiques de la veille active, sont de faible amplitude et rapides, les ondes ALPHA (7 à 10Hz), caractéristiques de la relaxation, sont un peu plus amples et plus lentes, les ondes THETA (4 à 6Hz), caractéristiques de la relaxation profonde ou de la méditation, sont encore plus amples et lentes,  les ondes DELTA (0,5 à 3Hz), caractéristiques du sommeil sans rêves, sont beaucoup plus amples et lentes